Territoires d'action

Haut Maroni

La frontière entre la Guyane française et le Surinam est marquée par "le fleuve" Maroni de plus de 600km de long. On y retrouve principalement les communautés bushinenguées situées sur la partie médiane du fleuve, entre Maripasoula et Saint Laurent du Maroni : Boni, Djuka, Paramacas, Saramaka ; et amérindiennes : Wayanas en amont, Kali'nas en aval.

 

 

Le territoire est vaste et la population est de plus en plus importante sur ce territoire, malgré un manque d'infrastructure et d'accès à l'énergie. La proximité avec le Surinam participe à son développement avec la présence de nombreux commerces sur la rive surinamaise. Néanmoins, les services n'arrivent pas à suivre la rapidité de ce développement et de nombreux villages ont un faible accès à l'énergie. Les collectivités locales viennent de créer cinq nouvelles centrales hybrides sur le haut Maroni afin de compenser ce manque.

Jusqu'à présent, les actions de Kwala Faya se localisent ici sur le territoire Wayana, situé sur le Haut Maroni. La problématique est différente de celle de l'Oyapock, notamment avec la mise en place des centrales hybrides (solaire/thermique). C'est pourquoi sur cette partie du territoire, nos actions se concentrent sur la mise en conformité des installations électriques. On y retrouve cependant quelques écarts non électrifiés où le projet MAPOCK peut être développé.
L'association a également participé à un projet d'électrification sur Langa Tabiki, île surinamaise située sur le Maroni, dans le cadre d'une coopération internationale avec le Surinam.

Please publish modules in offcanvas position.